accueil | débutants | ouvertures | finales | stratégie | tactique | liens | citations | mes compositions

Débutants

I - L'échiquier


- Remarques générales :

Pour commencer la leçon, observons l'échiquier : il comporte 64 cases, 8 de chaque côté, alternant le noir et le blanc ou une couleur sombre et une couleur claire. Lors d'une partie, l'échiquier doit toujours être tourné de façon à ce que l'angle inférieur droit soit une case blanche.

Les lignes horizontales sont appellées rangées.
Les lignes verticales sont appellées colonnes.
Les lignes obliques sont appellées diagonales.
Chaque case de l'échiquier possède un nom qui est la combinaison de sa position sur la colonne et de sa position sur la rangée, de la forme (lettre, chiffre).
Cela nous permettra comme nous le verrons plus tard de retranscrire les coups d'une partie très facilement.

- Position initiale :

Chaque pièce possède sa place prédéfinie dans la position initiale : Tout d'abord les pièces blanches (Roi, Dame, Tours, Fous, et Cavaliers) sont placées sur la première rangée, les pions blancs sur la 2è, les pièces noires sur la 8è et les pions noirs sur la 7è.
Les tours se retrouvent aux coins de l'échiquier, les cavaliers viennent se placer à coté, puis suivent les fous, et enfin le roi et la dame sur les 2 cases centrales de la rangée, la dame étant placée sur une case de sa couleur.


La position initiale des pièces.


II - Mouvement des pièces


- La tour :

Dans une partie d'échecs, la Tour se déplace horizontalement le long des rangées ou verticalement le long des colonnes, mais jamais en diagonale. C'est donc une pièce à longue portée.



- Le fou :

Contrairement à la tour, le fou se déplace le long des diagonales uniquement, d'une ou de plusieurs cases au choix. Nous verrons bientôt que bien que le fou soit tout comme la tour une pièce à longue portée, il est moins puissant du fait qu'il n'a accès qu'à la moitié des cases de l'échiquier (32). En effet un fou né sur une case noire périra sur une case noire, de même un fou blanc restera blanc. Au départ, chaque joueur possède un fou de cases blanches et un fou de cases noires.



- La dame :

Elle combine le déplacement de la tour et du fou, ce qui en fait la pièce la plus imposante du jeu d'échecs. On dit souvent qu'Il ne faut pas la sortir trop tôt car elle risque de subir l'attaque des pièces adverses sans pour autant accélérer le développement de nos pièces, qui est comme nous le verrons plus tard une des premières préoccupations d'un joueur lors d'une partie, et le but ultime de l'ouverture.



- Le cavalier : Le Cavalier se déplace en L : il se déplace toujours de deux cases dans une direction, puis d'une case vers la gauche ou la droite. Ce mouvement particulier lui confère plusieurs caractéristiques :

- Le pion :

Le pion se déplace toujours vers l'avant. Chaque joueur possède 8 pions.

Lors du premier déplacement d'un Pion dans la partie, et uniquement lors de ce premier déplacement, chaque Pion peut avancer de deux cases. En suite il ne peut avancer que d'une case. Par contre le pion prend en diagonale (c'est la seule pièce qui ne prend pas de la même manière qu'elle avance). Les Pions sont les pièces les plus faibles du jeu d'échecs car leurs mouvements sont limités, mais attention tout de même à ne pas les sous-estimer, car c'est souvent eux qui vont décider de la victoire finale. Et pour cause ! Un pion qui arrive sur la dernière rangée peut et doit être remplacé par une autre pièce, c'est la promotion. Donc bien qu'il puisse paraître relativement faible en milieu de jeu, le débutant veillera à ne pas donner tous ces pions sans raison, car un pion de plus suffit la plupart du temps à procurer un avantage décisif en phase finale.

Un pion peut également effectuer une prise en passant, mouvement à retenir à tout prix dont nous allons étudier le fonctionnement : Si un pion blanc a atteint la 5è rangée et qu'un pion noir situé sur une des colonnes adjacentes avance de deux cases il peut alors être capturé par le pion blanc comme si le pion noir n'avait avancé que d'une case. De même pour un pion noir en 4è rangée.



- Le roi :

C'est à la fois la pièce la plus importante du jeu, car sa perte signifierait la perte de la partie, et l'une des moins puissantes, dont il faudra tout faire pour l'abriter en sécurité. Plus le matériel se réduira sur l'échiquier, plus il pourra s'exposer, le danger couru étant réduit par la diminution de pièces attaquantes. En finale (lorsque le matériel est réduit à une ou deux pièces et des pions) son rôle deviendra même primordial ! Le roi peut se déplacer d'une case dans toutes les directions, soit un maximum de 8 cases.

Le moyen le plus simple pour protéger son roi est d'effectuer le roque, un nouveau mouvement particulier qu'il est fortement conseillé au novice de réaliser le plus rapidement possible : Il s'effectue en déplaçant le roi de deux cases vers la tour que l'on place ensuite de l'autre côté du roi.

Condition pour pouvoir roquer :

Il existe donc deux roques différents, le petit roque qui s'effectuera du côté du roi, et le grand roque du côté de la dame.
Le roque est fortement conseillé, il permet de mettre son propre roi à l'abri du mur de pions, et de faire entrer la tour en jeu.