accueil | débutants | ouvertures | finales | stratégie | tactique | liens | citations | mes compositions

Citations

Quelques belles phrases et autres blagues sur le jeu d'échecs.


I les blagues.

Dix bonnes raisons pour jouer aux échecs

1. Vous pouvez vous moquer de ces pitoyables joueurs de dames.
2. C'est presque aussi rigolo que les pokémons.
3. La façon dont les gens disent, "Ohhh, les échecs..." et sourient bizarrement quand vous leur dites que vous aimez jouer aux échecs.
4. Dépenser des milliers de francs pour des bouquins que vous ne lisez pas.
5. Ainsi vous pouvez voyager à travers le monde et négliger la culture locale en cherchant un club d'échecs.
6. Battre votre père à quelque chose avant l'âge de sept ans.
7. Vous pourrez entendre toutes ces plaisanteries spirituelles, comme "Dites, vous connaissez les règles ? Ha ha !", quand vous analysez.
8. Il y a très peu de chance d'attraper un coup de soleil, d'être taclé, de recevoir un coup de pied ou de poing, ou d'être plaqué quand vous jouez aux échecs.
9. Connaître un jargon sympa: "J'ai marave son fianchetto de l'aile Roi avec une déferlante de pions alors qu'il se créait un avant-poste sur les cases noires faibles devant mon pion arriéré"
10. Sacrifier une Tour pour un mat en trois contre un joueur beaucoup mieux classé. OUAIS !



Du "Chat" de Philippe Gueluck :

Aux échecs on pourrait croire qu'il y a peu de forts joueurs et beaucoup de mauvais.
Cependant il y a autant de joueurs qui gagnent que de joueurs qui perdent.



- Dis, au zeu du zechec, est-ce que les deux zoueurs peuvent gagner ?

- Bien sûr que non !

- Alors, pourquoi il zoue l'autre ?



Znosko-Borovski a dit :
"- On pourrait écrire un livre sur les mauvais coups de Monsieur Capablanca, il n'en a pas fait beaucoup."

Ce à quoi Capablanca aurait répondu :
"- On pourrait écrire un livre sur les bons coups de Monsieur Znosko-Borovski, ..."



Fin 72, un goulag au fin fond de la sibérie. Les prisonniers ont bricolé un poste radio à galène pour suivre le match de Reykjavik. Mais alors que tous suivent la retransmission de la 11ème partie, les gardiens font irruption et détruisent le récepteur . Un mois se passe, et ils restent sans nouvelles de l'issue du match. Mais un nouveau prisonnier arrive. Tous l'entourent:
"- Tu viens de l'extérieur, tu dois savoir. Le match Fischer-Spassky, les échecs, tout ça, tu sais quelque-chose ?

- Oui oui, je suis au courant...

- Et alors ? Et alors ? Comment ça c'est terminé ?

- J'ai perdu..."



2 joueurs disputent 5 parties d'échecs.
Chacun en gagne 3
Il n'y a ni partie nulle, ni partie remise
comment est ce possible ?








Ils jouent... mais pas ensemble.



Un journaliste interviewe Boris Spassky, fraîchement marié:

-Vous préférez avoir une dame de plus sur l'échiquier ou au lit?

-Ca dépend de la position...



RxDa4 pat (...)



Un stagiaire vient arbitrer un gros championnat.
Dès son premier jour, il prend son téléphone, appelle la buvette du championnat :
- Apportez-moi un café ! Et en vitesse !

De l'autre coté, une voix répond :
- Je pense que vous avez composé un mauvais numéro interne.
Savez-vous à qui vous parlez, espèce de crétin ?

- ...Heu... Non... répond le jeune stagiaire.

- Je suis le directeur du championnat, imbécile !

Le gars lui répond alors en criant deux fois plus fort :
- Et vous, vous savez à qui vous parlez espèce de gros batard ?

- ... Heu... Non... répond le directeur, quelque peu interloqué.

- Parfait ! répond le type.
Et il raccroche son téléphone...



Dans un club d'échecs, un homme gentil s'approche d'un vieux monsieur seul :
- Vous jouez une partie ?
- Vous voyez bien que non !



Que font les Grands Maîtres avec les peaux de mandarines ?









Ils les jettent...



Les ravages du H expliquent la différence de niveau entre Tal et Thal (Abergel).



C'est un vieux monsieur qui va jouer un tournoi de vétérans. Au moment de l'inscription :
- Mais Monsieur, votre licence n'est plus valide.
- Et alors, mes adversaires non plus !



Lors d'un vol longue distance, un gars est assis à côté de Garry Kasparov.
Garry lui demande si par hasard il veut jouer aux Echecs pour tuer le temps.
Le gars lui répond "Hé Garry, vous croyez que je ne sais pas qui vous êtes ? Je ne peux pas me mesurer à un champion du monde".
Kasparov : "Et si je joue de la main gauche ?"
Le gars réfléchi puis accepte.
Il se fait démolir en douze coups, et il reste très perturbé le reste de la journée.
A l'atterisage, il rencontre un ami "Hé ! tu sais quoi ! Je viens juste de me faire battre par Kasparov, alors qu'il jouait de la main gauche".
Son copain lui répond : "Hé guignol !! Kasparov est GAUCHER !!"



La quasi-totalité de ces blagues ne sont que du copié-collé de l'excellent site d'Arbitro que je vous invite à consulter.


II les belles phrases

Pour me battre, il faut me battre trois fois : une fois dans l'ouverture, une fois dans le milieu de jeu, et une fois en finale. Alexander Alekhine.

Deux Fous gagnent toujours mais trois: jamais. Réponse d’Alekhine à un joueur qui s'était plaint d'avoir perdu alors qu'il avait la paire de fous.



Je gagne avec les blancs car j'ai l'avantage de commencer et je gagne avec les noirs car je m'appelle Bogolioubov. Efim Bogolioubov.



On n’a jamais que l’âge auquel on a commencé à jouer aux échecs car après on cesse de vieillir. Jose Raoul Capablanca

Un bon joueur a toujours de la chance. Jose Raoul Capablanca.



Le fort joueur d'échecs est un homme doté d'un cerveau aux capacités extraordinaires qu'il gâche inutilement devant un échiquier au lieu de s'en servir à des fins hautement plus importantes. Albert Einstein parlant d’Emmanuel Lasker.



Je ne crois pas en la psychologie, je crois aux bons coups. Bobby Fischer.

Quand j'arrive, je lui dis bonjour; quand je pars, je lui dis échec et mat. Bobby Fischer, à un journaliste qui lui demandait de quoi il parlait avec Spassky (du temps du match mythique).



Si je n'étais pas joueur d'Echecs, je serais le meilleur dans quelque chose d'autre. Anatoli Karpov.

Les échecs, c'est ma vie, mais ma vie ce n'est pas seulement les échecs. Anatoly Karpov.



J'aime trop la vie et je suis trop intelligent pour me laisser enfermer dans le jeu d'échecs. Garry Kasparov.

Karpov est une pièce de musée. Garry Kasparov

Ce ne sont pas tant les règles que leurs exceptions qui sont importantes. Garry Kasparov.

Fischer est le meilleur joueur du monde et Karpov n'est qu'un joueur de bistrot. Garry Kasparov, âgé de 16 ans.



Il vaut mieux avoir un plan incorrect que de ne pas avoir de plan du tout. Victor Kortchnoï.



Les échecs sont un langage international. Edward Lasker.



Les échecs sont un combat. Emanuel Lasker.

La vie et les Echecs sont tous les deux une lutte constante. Emanuel Lasker.

Le Dr Tarrasch écrit sur les Echecs, les explique et joue selon ses analyses... C'est là sa faute. Emanuel Lasker.

J'ai connu beaucoup de joueurs d'échecs mais un seul génie : Capablanca. Emanuel Lasker.



Aidez vos pièces, elles vous aideront. Paul Morphy.



La menace est plus forte que son exécution. Aaron Nimzovitch.

Lorsque vous vous retrouvez devant une position atroce, ne tendez pas un ultime piège dérisoire avec l'intention d'abandonner si l'adversaire le déjoue ! Faites-vous plutôt un devoir de résister comme si votre vie en dépendait. Jouez le coup qui vous déplairait au centuple si vous étiez dans la peau de votre tortionnaire ! Aaron Nimzovitch.



Les pions sont l'âme des échecs. Philidor.



Donnez-moi un Cavalier en 6ème et je gagnerais toutes mes parties. Wilhelm Steinitz.

« Monsieur Steinitz ! » s’était écrié un millionnaire, « vous ne participez aux tournois que pour l’argent, alors que moi, je n’y viens que pour l’honneur ». La réplique du premier champion du monde : « Chacun joue pour ce qu’il n’a pas ».



Il y a deux types de sacrifice : ceux qui sont corrects et les miens. Mikhail Tal.

Les Echecs ont trois composantes : le temps, l'espace et le matériel en dernier. Mikhail Tal.



Ne bougez aucun de vos pions et vous ne perdrez jamais la moindre partie. Siegbert Tarrasch.

Avant la finale, les dieux ont créé le milieu de partie. Siegbert Tarrasch.

Les erreurs sont comme les malheurs, elles n'arrivent jamais seules. Siegbert Tarrasch.

Les finales de tours sont toujours nulles. Siegbert Tarrasch.

J'ai toujours senti une vague pitié pour l'homme qui ne connaît rien aux échecs, tout comme j'en aurais pour un homme ignorant de l'amour. Les Echecs, comme la musique ou comme l'amour, ont le pouvoir de rendre heureux. Siegbert Tarrasch.



On n'a jamais gagné une partie en abandonnant. Savielly Tartacover.

L'avant-dernière faute fera gagner. Savielly Tartacover.

Les erreurs sont là pour être commises. Savielly Tartacover.

La tactique, c'est ce que vous faites quand il y a quelque chose à faire; la stratégie, c'est ce que vous faites quand il n'y a rien à faire. Savielly Tartacover.

Je me trompe, donc je suis. Savielly Tartacover.

Il vaut mieux sacrifier les pièces de l’adversaire. Savielly Tartacover.

Seul un grand joueur sait à quel point il joue faiblement. Savielly Tartacover.

Les sacrifices démontrent seulement que quelqu'un a gaffé. Savielly Tartacover.

Cette fois, je suis vraiment très, très mat. Savielly Tartacover sur son lit de mort.